Profil de l'entrepreneur

Photo Arnaud

Arnaud CRÉTOT

alimentation, boulangerie, torrefaction

Après avoir créé l’association des vagabonds de l’énergie en 2010 (@vagabonds.energie), et avoir voyagé
à travers le monde pendant un an, j’ai appris que la solution à nos problèmes d’énergies n’était pas
technique mais sociale. Les solutions techniques existent déjà, tout a déjà été testé avec succès à un
endroit ou à un autre. Ce qui fait le succès ou non d’une technique localement, c’est surtout l’accueil que
lui fait le tissu sociale. L’inertie de notre société vient de nos habitudes et de nos modes d’organisations
sociaux. L’expérience des vagabonds de l’énergie a montré que l’inertie sociale a plus de force que la
rationalité technique. A long terme, il est donc plus efficace de travailler à mettre la société en
mouvement plutôt qu’à essayer d’améliorer encore les solutions techniques qui sont déjà à sa disposition.
Je suis ensuite devenu directeur technique de GoSol (@GoSol.org) et nous concevons des solutions
solaires pour alimenter l’artisanat local, notamment dans les pays en développement. Le but est de
construire une économie basée sur le solaire (boulangerie solaire, torréfaction solaire, séchage d’aliments
pour la conservation, etc.). L’économie solaire est autonome vis à vis des cours mondiaux de l’énergie. Et
ça change tout. En tant que directeur technique j’ai pu vérifier le succès des machines que nous avons
installé en conditions réelles au Kenya, en Tanzanie, au Brésil, aux Philippines, en Inde, en lien avec des
ONG locales.

Il m’est alors venu l’envie de débuter l’expérimentation de ces techniques en Normandie. Si on torréfiait

des graines à l’énergie solaire en Normandie ? Et si on en profitait pour remplacer nos biscuits apéros
habituels, nos tristes épices, notre carré de chocolat routinier, et bien d’autres choses qui viennent du bout
du monde, par de de joyeux petits produits étonnants, sain et locaux!
NeoLoco n’utilise que des graines et céréales adaptées au climat et aux terroirs de Normandie. Certaines
filières locales ont malheureusement disparue (ex : Noisettes, châtaigne, ...). L’objectif est donc de
fournir un débouché local et d’avancer avec des producteurs locaux pour tenter de les reconstituer petit à
petit.
L’idée est d’offrir une diversité gustative nouvelle, en travaillant des ressources locales jusqu’ici
délaissée. Des techniques ancestrales sont remises au goût du jour. Des techniques pratiquées ailleurs
dans le monde sont adaptée au terroir Normand.
Enfin le défis de NeoLoco est de parvenir à développer une activité sobre en énergie et en ressources.
D’abord il faut développer petit à petit les circuits courts, tant pour la vente des produits, que pour se
fournir en matière première. Ensuite il faut réfléchir à alimenter l’activité en source d’énergie alternative.
Le bois a du sens en Normandie car la filière est encore sous exploitée. Mais NeoLoco cache un projet
secret. Il s’agit d’installer un torréfacteur solaire GoSol (voir www.GoSol.solar) fin 2019. Le lancement
de la campagne NeoLoco Chaleur Solaire débute le 25 octobre 2019 : www.neoloco.fr

Mes informations

Video

Actualités
[display-posts include_excerpt="false" image_size="thumbnail" posts_per_page="5" wrapper="div" category="acretot"]